Quand je n’ai pas un clavier ou un fer à souder entre les mains, c’est un appareil photo. J’ai déjà essayé un peu le light painting avec diverses sources lumineuses, mais je suis tombé sur un projet pour faire mieux que du light painting : du Light Printing. J’ai finalement trouvé un tutoriel très détaillé que j’ai suivi et que je vais vous montrer ici.

Des essais dans mon jardin

Des essais dans mon jardin

Description

Il s’agit d’une bande de 144 LEDs adressables individuellement et pilotées par un Arduino. L’idée est de charger une image de 144 pixels sur une carte micro-SD qui sera lue par un Arduino Ethernet. Ensuite le microcontrôleur va afficher chaque colonne de l’image successivement sur ma bande de LEDs. Je prends donc une photo avec un temps de pause de 10 secondes par exemple. Pendant les 10 secondes j’avance avec mon bâton sur lequel est fixée ma bande de LEDs et ces LEDs affichent donc successivement les colonnes de l’image que je veux « light peindre » sur mon capteur.

Voilà pourquoi j’ai envie d’appeler ça du Light Printing plutôt que du Light Painting :-)

Amélioration : le mode « sur batteries »

Ma première version devait être alimentée par mon alim de laboratoire ce qui était peu pratique. J’ai donc hacké un chargeur de batterie chinois pas cher pour le transformer en connecteur pour utiliser mes batteries de perceuse sur mon bâton à LEDs. J’ai retiré le circuit du chargeur et mis un puissant convertisseur de tension trouvé sur eBay (12-24V -> 5V mais capable de cracher 8A). J’utilise des batteries Ni-Cd plus adaptées à un fort courant de décharge. J’ai fait plein d’essais, ça marche très bien et la batterie ne faiblit pas.

Le bâton de LEDs avec Connecteur/Convertisseur pèse 984g et la batterie pèse 604g pour un total sans fil de 1588g.

Photos

Les entrailles de la bête

Ce que l’on peut faire avec

Taggé sur :                        

8 commentaires sur “Du Light Painting au Light Printing

    • 30 juin 2014 à 9 h 32 min
      Permalink

      Les 12 dernières photos de la galerie ci-dessus sont des photos du résultat. C’est à dire des photos en pause longue où j’utilise la bande de leds pour incruster des logos et faire des formes multicolores.
      Tu n’avais pas compris le principe du light painting/printing que j’explique dans l’article ?

      Répondre
  • 30 juin 2014 à 14 h 33 min
    Permalink

    Pour mon esprit « littéraire », le résultat en photos au début m’aurait donné plus envie de lire tout l’article technique et seulement à la fin, si j’avais envie d’essayer, les outils. La prochaine fois, je commencerai par la fin quand je lirai tes articles, lol.
    Donc, je trouve ça très joli; Vive la technique au service de l’art.

    Répondre
  • Cemil Hatipoglu
    30 juin 2014 à 23 h 18 min
    Permalink

    Ah! enfin tu révèle un peu ton pouvoir magique sur ces images :-). Très belle photos Nicolas Lambert.

    Répondre

Laisser un commentaire